analyse

 

Les pièges de la redirection 301

En cas de refonte de site, on a toujours peur de perdre une partie de son trafic... Comment utiliser la redirection 301 pour éviter cela ? Peut-on avoir une confiance totale dans cet outil ? Cette question complexe mérite un looong article, plein d'informations et de retours d'expériences !

image d'un piège

Vous voulez faire une refonte de votre site web ?

Dans ce cas, vous allez probablement modifier vos urls, qu’il s’agisse de celles des pages profondes, ou celle de la page d’accueil, si vous changez de nom de domaine.

Vous devez alors absolument, selon Google, mettre en place des redirections 301. Sinon, vous allez perdre de précieuses positions sur certains mots-clés, donc du trafic.

Mais la redirection 301 est-elle vraiment la solution miracle ? Ne perd-on vraiment rien en mettant en place une redirection de ce type ? Quels sont les pièges à éviter ?



Premier piège : oublier les redirections 301



Lorsqu’on fait la refonte d’un site web, c'est pour présenter à ses visiteurs un site de meilleure qualité : plus agréable à visiter, plus pratique, plus riche en informations, etc.

On pense souvent que Google va apprécier cela et que le positionnement du site va automatiquement s’améliorer, quelques semaines après…

Or c’est parfois tout le contraire ! En réalité, si elle est mal effectuée, la refonte d'un site peut provoquer un effondrement du trafic, une perte de positionnement qui peut précipiter sa ruine.

Un facteur essentiel est en effet à prendre en compte, en cas de refonte : les urls des pages du site. Pas seulement celle de la page d’accueil, mais aussi celles des pages profondes, parfois des milliers, sur des sites de e-commerce.

Pourquoi faut-il faire attention aux urls ? Parce que lors d'une refonte, elles sont le plus souvent modifiées.

Nous allons nous poser trois questions :

Pourquoi sont-elles modifiées ?

En quoi est-ce grave ?

Pourquoi la redirection 301 peut venir résoudre ce problème ?



a/ Pourquoi les urls sont modifiées



En cas de refonte, les urls changent souvent, pour plusieurs raisons :

  • le site change de CMS (ex : passage de Virtuemart à Prestashop), et la manière dont le CMS génère des urls est foncièrement différente, donc elles sont toutes modifiées.
  • le site garde le même CMS, mais la version de celle-ci est différente (ex : passage de Joomla 1.5 à Joomla 2.5)
  • le site garde la même version du CMS mais quelque chose est modifié qui fait que les urls changent. Exemple : changement du module SEO du site.


Certaines urls ne sont pas simplement modifiées, mais carrément supprimées : celles des pages qui ne sont pas conservées lors de la refonte. Alors le nombre d’erreurs 404 explose sur le site (ainsi que peuvent en témoigner les Webmaster Tools). C’est là un facteur qui provoque généralement une baisse de positionnement du site.



Un piège classique réside dans le fait que les urls peuvent être modifiées lors d’une refonte, mais seulement très légèrement, de manière à ce que cela passe inaperçu. Par exemple :

-les urls peuvent perdre leurs majuscules :

www.[nomdusite.fr]/Mentions-Legales.html
devient
www.[nomdusite.fr]/mentions-legales.html

-les urls peuvent modifier, ou perdre, leur suffixe :

www.[nomdusite.fr]/mentions-legales.html
devient www.[nomdusite.fr]/mentions-legales.php
ou www.[nomdusite.fr]/mentions-legales

-ou leurs accents :

www.[nomdusite.fr]/mentions-légales.html
devient
www.[nomdusite.fr]/mentions-legales.html

Même si la modification semble mineure, l’url est bel et bien modifiée, et il faut mettre en place une redirection !




b/ Pourquoi modifier les urls est-il grave ?



Pourquoi est-il important de conserver les mêmes urls, ou faire une redirection 301 en cas de changement ?

Il faut comprendre ce mécanisme général : Google donne un bonus aux anciennes urls, parce que leur « âge » est un gage de qualité. Elles ont une certaine autorité, sur une question donnée (et les mots-clés afférents) parce qu’elles se sont maintenues à travers le temps. Ce n’est pas un contenu évanescent, éphémère, donc de mauvaise qualité.  

Faire une refonte, et modifier toutes les urls revient à perdre ce bonus lié à l’âge. On recommence à zéro, et l’url doit à nouveau faire ses preuves, au fil du temps. C’est dommage puisque c’est exactement le même contenu qu’avant !


Concrètement, faire une refonte et modifier toutes ses urls se traduit donc par une perte massive de trafic. Des propriétaires de site affolés me contactent d’ailleurs régulièrement pour cette raison.

J’ai pu voir par exemple un site passer d’un trafic de 25 000 à 12 000 visites par mois, suite à une refonte effectuée sans la mise en place de redirections 301.



c/ Pourquoi la redirection 301 peut-elle résoudre le problème ?



La redirection 301 est précisément ce qui va permettre de transférer le bonus lié à l’âge d’une url à la nouvelle, vers laquelle elle redirige.

La nouvelle url, qui bénéficie d’une telle redirection, est considérée comme aussi ancienne et d’aussi bonne qualité, et donc bénéficie du même positionnement que son ancienne homologue.

La redirection 301 va donc améliorer le positionnement du site.

Elle joue aussi un rôle essentiel, dans le cas des pages supprimées lors de la refonte. Comme on l'a vu des erreurs 404 vont apparaître, ce qui déplaît fortement à Google.

Or la redirection 301 permet de rediriger une page supprimée vers la page d’accueil, ou vers une nouvelle page profonde équivalente créée lors de la refonte.

Par exemple : la page « à propos » /a-propos.html devient la page « en savoir plus » /en-savoir-plus.html, avec un contenu équivalent.

Alors il faut mettre en place une redirection 301 entre ces deux pages, par exemple en rajoutant la ligne suivante dans le fichier .htaccess :

RedirectPermanent /a-propos.html http://www.[nomdusite.fr]/en-savoir-plus.html



Bilan : pour ces deux raisons, la redirection 301 est l’outil qui va permettre d’éviter une perte massive de trafic et de visibilité, lors d’une refonte. C’est pourtant là un facteur qui est négligé plus souvent qu’on ne le croit. Cela peut venir de l’inexpérience du prestataire web qui fait la refonte (c’est heureusement rare), ou encore du fait que c’est le propriétaire du site qui l’effectue lui-même, en autodidacte.

Ces refontes débouchent sur de véritables krachs, qui en laissent perplexes les acteurs, qui pensaient que Google récompenserait logiquement l’amélioration de leur site. Un phénomène paradoxal en effet, mais qui a sa logique !



Pour autant, la redirection 301 n’est pas le remède universel à tous les maux. Un autre piège, plus raffiné, dans lequel on tombe donc plus facilement, consiste à lui accorder une confiance aveugle. « Une redirection 301, et le tour est joué » pense-t-on. C’est lorsque la redirection 301 devient un réflexe qu’il faut qu’elle soit, en tant qu’automatisme, interrogée.



Second piège : accorder trop de confiance à la redirection 301





La vraie question soulevée par la redirection 301 est pour moi : transmet-elle 100% du bonus SEO de l’ancienne URL à la nouvelle ? Ou seulement 70% ? Ou encore moins ?

Autrement dit : doit-on lui accorder une complète confiance ?
Ou faut-il s'en méfier ?


J’ai cherché ce qu’en disait Google ou d’autres référenceurs, mais je ne trouve pas de réponse claire à ce sujet.

Transmet-elle mécaniquement toute la note de qualité de l’ancienne page, ou n’est-elle qu’un signal de qualité qui va amener Google à la considérer un peu plus favorablement, sans plus ?



Non seulement je ne trouve rien de clair à ce sujet sur le web, mais je ne pense pas qu’une expérience puisse établir l’une ou l’autre théorie. Il serait extrêmement compliqué de mettre en place une expérience cruciale à ce sujet. Prenons un exemple.

Supposons que je fasse une refonte et que je mette en place une redirection 301 de http://www.[nomdusite.fr]/page1.html vers http://www.[nomdusite.fr]/page2.html

Et que je remarque que la nouvelle page se positionne à peu près au même endroit que l’ancienne (ex : en milieu de seconde page) sur un mot-clé donné. Il semble démontré que la redirection 301 transmet 100% de la note de qualité. Or en fait, la position de la nouvelle page ne dépend pas seulement de la redirection 301, mais est le résultat d'une combinaison de facteurs, dont : la qualité de la nouvelle page, la qualité du nouveau site, la variation naturelle des positions sur Google, des nouveaux liens créés, etc.

Difficile donc de dire quelle part la redirection 301 a joué dans le nouveau positionnement de la page.

De plus, ce qui vient complexifier le test, c’est que la page redirigée peut se positionner moins bien sur un mot clé X, aussi bien sur un mot-clé Y, et mieux sur un mot-clé Z.

Enfin, n’oublions pas le facteur temps : la page redirigée peut se positionner aussi bien une semaine après la refonte, mieux un mois après et moins bien deux mois après. Qu’en déduire ?

Bref, les facteurs sont trop nombreux pour pouvoir déterminer précisément l’ampleur du bonus que transmet une redirection 301. 100% ? 60% ? Difficile de le dire…

Tout ce qu’on constate expérimentalement, c’est qu’une nouvelle page sans redirection 301 semble repartir à zéro dans le classement de Google, alors qu’une page bénéficiant d’une redirection se positionne plus rapidement.


Certains affichent une confiance démesurée dans les redirections 301, et la conseillent systématiquement. "On va changer 80% des urls du site, mais il n'y a aucun problème, on mettra en place des redirections", est quelque chose que l'on peut entendre parfois.

Je ne partage pas cette décontraction, lorsque je dois modifier les urls d'un site.

En effet, la redirection 301 peut être nuisible à un site. Cela vous étonne ? Prenons trois exemples :



a/ les signaux sociaux


Vous avez probablement installé sur chacune de vos pages des boutons de partages sociaux : Facebook, Twitter, Google +. Avec un peu de chance, vous avez recueilli de nombreux likes, +1 et tweets, ce qui fait que vos boutons ressemblent à ça :

capture d'écran de boutons Facebook Twitter, Google plus

Mais vous avez une refonte à faire sur votre site : vous changez vos urls et vous mettez en place des redirections 301. A votre grande surprise, même si la redirection est bien faite, voilà à quoi vont ressembler vos boutons :

capture d'écran de boutons Facebook Twitter, Google plus

En changeant l’url, vous avez perdu tous vos +1, likes et tweets… Dommage non ? C’est nuisible au site, pour deux raisons :

  • les signaux sociaux sont un signal de bonne qualité pour Google, et aident à améliorer le positionnement de la page (même si Google le nie officiellement pour Facebook et Twitter, et reste évasif quant à Google plus).
    La redirection 301 vous a donc fait perdre de précieux facteurs d’amélioration du positionnement.
  • c’est toujours plus convaincant pour l’internaute d’arriver sur une page où les compteurs affichent de nombreux likes ; cela le dispose à rester donc améliore votre taux de rebond.


b/ le cas des Exact Match Domain


Même si les Exact Match Domain ont pris un coup de plomb dans l’aile, ce que je constate, c’est que les sites de ce type, s’ils sont de bonne qualité, et non simplement des Made for Adsense, continuent à bien se positionner dans les Serps.

Supposons que je sois l’heureux possesseur d’un exact match domain, par exemple, creation-site.paris et que je sois premier sur le mot-clé correspondant.

Supposons maintenant que je lance une société, avec un nom qui ne soit pas un mot-clé (ex : Googooloo, puisque la mode est au « oo »).

…et que je décide de faire une redirection 301 de mon exact match domain vers mon nouveau site googooloo.fr.

Il est fort à parier que ma première position sur le mot-clé en question va bientôt n’être plus qu’un lointain souvenir, et que je vais me retrouver en 2nde page. Pourquoi ? Car ma bonne position dépendait en grande partie de mon nom de domaine.

Donc mieux aurait valu que je conserve mon nom de domaine : j’ai bien eu tort d’accorder une confiance aveugle dans la redirection 301…



c/ les sites pénalisés


Un site peut être pénalisé, suite à la création de nombreux liens de mauvaise qualité par un référenceur inexpérimenté, ou une attaque de Negative SEO.

On sait ce qu’il faut faire dans ces cas-là : selon les consignes officielles de Google, il faut supprimer les liens en question et utiliser en dernier recours l’outil de désaveu de liens, pour ceux dont on n’arrive pas à se débarrasser.

Pourtant, bon nombre de prestataires conseillent de fermer le site, et de le remettre en ligne sur un nouveau nom de domaine, avec une redirection 301.

J’ai cherché, mais je n’ai pas vu beaucoup d’articles dans lesquels l’intérêt de cette pratique était fondé. En fait, je me demande si cette stratégie n’est pas conseillée par des prestataires webs qui ont fait n’importe quoi (ils ont créé des tonnes de liens à l’époque où cela marchait encore), et qui veulent fuir leur responsabilité, en évitant d’éventuels procès : si le site change de nom de domaine, ils ne sont plus responsables de ce qui s’est passé sur l’ancien site.

La redirection 301 apparaît comme l’outil miraculeux qui vient laver le référenceur de sa responsabilité et redonner au site sa virginité.



Je suis circonspect vis-à-vis de cette pratique. Le seul élément qui pourrait donner un fondement objectif à celle-ci est que le fichier qu’on peut envoyer à l’outil de désaveu de liens est limité en taille (2 Mo). On ne peut donc envoyer qu’une liste limitée de noms de sites dont on refuse les liens. Mais en général, les fichiers qu’on envoie n’incluent qu’une dizaine, voire une centaine de noms de domaines, et n’atteignent pas cette taille limite. Cette stratégie ne serait donc pertinente que dans de rares cas, ceux de sites souffrant d’un nombre énorme de liens toxiques.

De ce fait, cette stratégie basée sur la redirection 301 semble inutile, voire nuisible au site. Quelques mois d’attente, après suppression des liens douteux, auraient suffi à régler le problème.


Bref, au lieu de s’attaquer au cœur du problème, c’est là une stratégie de fuite. On se base sur l’idée que la redirection 301 va transmettre la note de qualité du site, mais pas la pénalisation, mais c’est là quelque chose de douteux.



Retour d’expérience


Voici donc trois exemples qui montrent qu’il ne faut pas accorder une confiance aveugle à la redirection 301.



Voici ma position : la meilleure stratégie est, en général, d’essayer, autant que possible, de conserver les mêmes urls.



De mon côté, je crois  en effet que la première qualité d’une url est sa stabilité, et j’essaie au maximum de ne pas les modifier. Même en cas de refonte. C’est possible : sur la plupart des CMS, des modules SEO existent, qui permettent de générer l’url que l’on souhaite pour une page donnée. Je les configure de manière à retrouver exactement la même url. Ainsi, plus besoin de redirection…

Sur Joomla par exemple vous pouvez utiliser SH404 SEF ou Ace SEF qui permettent de fixer même les suffixes, accents ou majuscules d’une url.

Ainsi lorsque j’ai fait la refonte de mon site (passage de Joomla 1.5 à 2.5), j’ai conservé exactement les mêmes urls, et je n’ai eu à mettre en place aucune redirection 301.

Je n’ai perdu aucun like, +1, etc. Je n’ai rien perdu en visibilité, au contraire j’ai gagné plusieurs positions, puisque mon site était de meilleure qualité. Bref, une refonte réussie !



Vous avez des retours d’expérience sur les redirections 301 ? Faites-en profiter les autres référenceurs en les partageant dans vos commentaires !


Vous avez une refonte à faire et vous craigniez une perte massive de trafic ?
N’hésitez pas à me contacter, pour que cela se déroule au mieux.


Merci à vous !


séparateur

Partager

Croix multicolore

Un article rédigé avec application spécialement pour vous !

encerclez-moi

séparateur

Cet article vous a plu ? Découvrez-en d'autres !

  • Les SEO Cats
  • La page la plus polémique du SEO
  • Google a besoin d'un référenceur !




une fleche


encore plus d'articles


Commentaires   

 
#1 IFDP 18-02-2014 10:40
Bonjour et merci pour cet article sur la redirection 301. Maintenant concernant le passage sur les redirections en cas de pénalité, si l'on pouvait entendre beaucoup de personnes préconiser la 301, c'est de moins en moins (pour ainsi dire plus) conseillé.
 
 
#2 Media*A 18-02-2014 12:31
Egalement à tenir à l'oeil: les nouveaux site partant sur de l'HTTPS alors qu'il était en HTTP avant (ou inversément).
Les URL ne semblent pas changer... mais tout change :-)

Pire, quand on passe d'HTTPS à HTTP et qu'on change de serveur, le nouveau serveur peut livrer le site qui possède un certificat (quand on a un SSL par IP) qui peut être un autre client :-) Dans ce cas, c'est chaud d'aller mettre ses 301...

Ce que je conseille est alors de passer le vieux site en HTTP et faire des redirects 301 sur le "vieux" serveur le temps que Google fasse une update. ... Ou alors de racheter un certificat juste pour le SEO... petit extra budget à prévoir ;-)
 
 
#3 David 18-02-2014 15:01
Bonjour Arnaud !
Merci pour ce billet, je travaille actuellement sur la refonte d'un blog et ce n'est pas le travail le plus facile à faire !
Pour ma part, je ne pouvais pas faire une refonte du blog tant que je n'avais pas trouvé de technique pour transférer les compteurs de mes réseaux sociaux. Avec un peu de travail, j'ai pu réaliser un shortcode sous Wordpress qui permet d'afficher les compteurs des anciennes URLS sur les nouvelles URLS. En gros l'internaute croit partager le nouvel article mais il partage l'ancienne URL qui redirige automatiquement vers la nouvelle :) C'est ce qu'on appelle du bricolage mais ça permet au moins de garder les anciens compteurs.

Merci pour ton article et j'espère que mon astuce t'auras aidé !

David
 
 
#4 Cyril 19-02-2014 07:23
Merci IFDP, Media A et David pour vos messages :)

@Media A : Effectivement, un de mes clients m'a aussi fait le coup : "au fait, on a passé le site en https" m'a-t-on annoncé négligemment. Là je me suis évanoui :)
@David : c'est en effet ingénieux, mais Google ne peut-il détecter cela et voir cela comme du spam ? bravo en tout cas !
 
 
#5 Clement 19-02-2014 12:50
Une bonne reco sur ce qu'il faut faire avec une 301, juste un point en passant pour la 301 sur un nouveau site, cela marchait très bien pour supprimer ou atténuer les sanctions penguin, la 301 servant de "filtre au filtre" d'ou l'intérêt de faire ce genre de manipulation. Aujourd'hui ce n'est plus le cas penguin passant maintenant presque automatiquement d'un site a un autre, mais ce type de 301 avait un vrai sens en terme de référencement
 
 
#6 Aroua 20-02-2014 06:23
La redirection 301 ne transmet pas 100%, Matt Cutts en a parlé dans une vidéo, il y a une légère perte, selon lui, pour limiter les abus.
 
 
#7 Cyril 21-02-2014 07:54
@Clement : merci pour ce retour d'expérience !
Il ne faut donc plus trop compter sur la redirection 301 en cas de pénalisation.
@Aroua : merci, je vais chercher cette vidéo :)
 
 
#8 Patrice 07-05-2014 12:57
En fait, les redirections 301 transférent aussi les pénalités, pas instantanément cela dit, au début il y a de l'amélioration sur le nouveau domaine, et puis 30j après, paf catastrophe, le nouveau domaine reçoit la pénalité à son tour...
C'est donc un artifice de courte durée...
 
 
#9 Emilie 04-06-2014 09:14
Bonjour, ce n'est donc pas possible de changer d'url en conservant les like facebook et les commentaires ?
Merci,
 
 
#10 Cyril 04-06-2014 09:24
Non, impossible, hélas...
 
 
#11 Jérôme 09-03-2015 14:45
Mon retour d'expérience est le suivant : le bénéfice d'une 301 dépend de l'âge du domaine.

1) Mon site à tout juste 1 an et je rank bien sur monsite.com/mapage.html.
Si je fais une 301 vers monsite.com/manouvellepage.html
=> Alors je descendrai dans le SERP.

2) En revanche si mon site à 15 ans, une 301 de monsite.com/mapage.html.
vers monsite.com/manouvellepage.html
ne changerai quasiment rien à mon ranking.

Autrement dit Google estimerai qu'à partir d'un certain temps un domaine n'aurai plus (moins ?) à faire ses preuves. Il suivrait alors les "directives" du gestionnaire du site à la lettre ou presque ?
 

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir