La création d’un site complémentaire


deux principes complémentaires : le ying et le yang

Une fois que tous les travaux ont été faits sur votre site (textes, liens, meta balises,…), vous vous demandez peut-être : « et maintenant ? ».

C’est à ce moment-là qu’il peut être utile de lancer un second site, destiné à soutenir le premier.

Voici une petite présentation de cette prestation ultime !


Arrive un moment où vos efforts pour améliorer le référencement de votre site vont prendre une tournure étonnante. Vous allez devoir travailler sur… un autre site !

Voilà un paradoxe intéressant : en travaillant sur un second site B, vous allez améliorer le positionnement du site A.

Voyons comment procéder…



Le contenu de ce site complémentaire


Pour comprendre cela, la métaphore de la béquille est intéressante…

Pour soutenir un premier site A, il est bon de créer un second site auxiliaire, qui va l’aider à s’élever peu à peu. Un peu comme une béquille qui permet à un invalide de marcher plus vite, ou de se tenir plus droit. Bref, de s’élever.

Ce second site doit être complémentaire au premier. Autrement dit, il ne doit pas consister en une simple duplication du premier site, mais être radicalement différent, de manière à apporter une vraie valeur ajoutée. Néanmoins, au cœur même de sa différence, il doit garder un rapport avec celui-ci. Sinon, il n’y aurait aucune pertinence à lier les deux sites.


Pour être complémentaire, le second site doit :

  • aborder les thématiques du site A sous un tout nouvel angle
  • être un autre genre de site (ex : si le site A est un site commerce, le site B peut être un forum, un site vitrine, etc.)
  • ne pas viser les mêmes mots-clés que le site A, mais des mots-clés proches ou liés.
  • être un site de qualité, autrement dit avoir un vrai intérêt en lui-même, se suffire en lui-même.

Voici un exemple : vous avez lancé un site e-commerce de vente de vêtements pour enfant ? Créez un forum consacré aux jeunes mamans, abordant les différentes problématiques liées à l’enfance (santé de l’enfant, jeux, conseils pédagogiques, etc.). La rubrique « vêtement » n’est donc qu’une des rubriques de votre forum, plus large.

Faites en sorte que votre site rende un vrai service aux mamans, afin qu’il soit partagé sur les réseaux sociaux, etc. Au bout de quelques mois, vous avez fédéré sur votre site B une petite communauté de mamans, clientèle cible de votre cible A. Il ne vous reste plus qu’à les orienter vers votre site A, en reliant les deux sites.

Comment créer le lien ? Voici plus de renseignements…



Les liens entre les deux sites


Les deux sites doivent être mis en relation l’un avec l’autre : quelques liens vers le site A doivent être créés sur le second site.


Néanmoins les précautions suivantes doivent être prises, tant au niveau de leur mise en place, de la qualité des liens que de leur quantité :

  • mise en place : le lien doit être visible et assumé dans un article, et non planqué au fond d’un footer ou placé en sitewide dans une liste de « blogs amis ».
  • quantité : seuls quelques liens doivent être créés vers le site A.

  • qualité : le lien doit avoir un vrai intérêt, c’est-à-dire que cliquer dessus rende un vrai service aux internautes. Un bon moyen pour vérifier cela est de voir si le lien est réellement cliqué, et quel est le taux de rebond des visiteurs après avoir suivi le lien. S’il est élevé, autant supprimer le lien.
  • le second site ne doit pas être créé pour mettre en place des liens vers le site A. Il doit être mis en place pour obtenir du trafic qualifié et pertinent, et obtenir un lien n’est qu’une conséquence indirecte, non le but premier. C’est la cerise sur le gâteau.
  • Pour ne prendre aucun risque, les liens peuvent être placés en dofollow, pour montrer à Google que ce n’est pas là le but du site « béquille ».

Enfin, le point important pour que ce travail soit parfaitement White Hat, est de ne pas cacher à Google que les deux sites appartiennent au même propriétaire. Donc ne pas masquer le whois, mettre en place les Google Analytics et Webmaster Tools, et bien remplir les mentions légales, sans chercher de prêt-nom. Bref, assumer les deux sites !

Il n’y aura alors aucun risque de pénalisation de la part de Google.


On le voit : la création d’un site béquille n’a rien à voir avec la mise en place d’un réseau de sites satellites, qui obéissent aux principes contraires : mettre en place plusieurs sites sans vrai contenu, uniquement pour créer des liens, visant exactement les mêmes mots-clés, en masquant le plus possible d’informations à Google, n’ayant aucun intérêt par eux-mêmes.


Pour la mise en place d’un site auxiliaire, il vous suffit de me contacter. Je travaille en effet avec une équipe de freelances, spécialisés dans la création de site. Ils ont su me convaincre par leur professionnalisme et la qualité de leurs réalisations.